Séminaire à Strasbourg



Véritable colonne vertébrale de l'ACF, ce lieu d'études des textes fondamentaux de la psychanalyse est avant tout un moment où des cliniciens et tous ceux qui sont intéressés par le discours analytique peuvent se rencontrer et questionner leurs pratiques professionnelles, institutionnelles, mais aussi éthiques et culturelles. Dans chacune des villes où il se tient, l'équipe en charge lui donne un style et un ton propre.


Les six paradigmes de la jouissance


Jacques-Alain Miller propose avec ce texte une véritable boussole pour se repérer dans l'enseignement de Lacan et dans la clinique. La boussole, c'est la question de la jouissance, et en dégageant différentes articulations de cette question, notamment selon le triptyque réel, symbolique, imaginaire, c'est une sorte de cartographie du séminaire de Lacan que dessine Miller.
C'est ainsi à la fois le concept de jouissance, dans tout son caractère opératoire pour la pratique, et le mouvement de l'enseignement de Lacan qui s'en trouvent éclairés.

Jacques-Alain Miller, « Les six paradigmes de la jouissance  revue La Cause freudienne n°43, octobre 1999 (un exemplaire PDF pourra être remis aux participants).

Nous travaillerons cette année en cartels (chaque participant sera invité à se réunir avec 3 ou 4 autres) et en soirées inter-cartels. Les cartels permettront à chacun une lecture au plus près de ses questions, et les soirées seront une discussion tous ensemble à partir de brefs exposés, fruits de ce travail en cartels. Avec ce dispositif, il s'agira de mettre le texte à l'étude et de soutenir chacun dans l'avancée de ses questions. Le séminaire est ouvert à tous, quel que soit son niveau de familiarité avec la lecture des écrits psychanalytiques.

Renseignements  : Isabelle Durand (durandi@yahoo.com)


                                            Cartel

                                


Le cartel, c'est un dispositif de travail inventé par Lacan en 1964, pour rendre vivante l'étude de la psychanalyse. Il s'agit d'adopter le principe d'une élaboration soutenue dans un petit groupe. Chacun d'eux se composera de trois personnes au moins, de cinq au plus, quatre est la juste mesure. Plus une chargée de la sélection, de la discussion et de l'issue à réserver au travail de chacun ». Etre en cartel c'est aussi inscrire son travail dans une expérience liée à la vie de l'Ecole de la Cause freudienne et à son but : « restaurer la vérité de la psychanalyse, en transmettre le savoir, l'offrir au contrôle et au débat scientifique ». Un catalogue des cartels est publié chaque année où figurent tous les cartels qui se sont déclarés à l'ECF. Le cartel s'adresse à toute personne, professionnel, analysant, psychanalyste s'orientant de la  psychanalyse  quelle que soit son avancée dans la pratique, la théorie ou l'analyse.


Délégué aux cartels : Amaury CULLARD - contact : a.cullard@gmail.com